•  

    J'ai planté une treille

     

    J'ai planté une treille

     

    J'ai planté une treille


    15 commentaires
  • En chaland le long des canaux de la Brière

     Après la promenade en calèche, nous avons fait la promenade en chaland sur les canaux, mais in peu longue pour les enfants

    En chaland le long des canaux de la Brière

    Après la promenade en calèche nous avons parcouru les canaux de la Brière en chalands

     

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

    http://decouvrir-la-briere.fr/parc-naturel-regional-de-briere/

     

     

    Le Parc naturel régional de Brière

    Le Parc de la Brière

    Créé par décret interministériel le 16 octobre 1970, le Parc naturel régional de Brière est situé à quelques kilomètres de l’océan Atlantique, au cœur de la Presqu’île de Guérande. Il s’étend sur 55 000 hectares et 20 communes.

    A la recherche permanente d’un équilibre entre développement économique et protection de l’environnement, le Parc se donne pour mission de protéger, valoriser et animer ce territoire.

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

     

     

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

    Le marais de la Brière, paysage d’exception

    « C’était bien elle : dix mille hectares de silence et de nudité, un immense lotus bleu épanoui au milieu du cirque de l’atmosphère. » Ainsi s’exprimait Alphonse de Chateaubriant en découvrant la Brière pour la première fois.

    Milieu aquatique en constante évolution, les marais de Brière nous ont été transmis grâce au travail de générations de briérons qui y puisaient leurs moyens d’existence et de survie.

    Cette zone humide est aujourd’hui recensée parmi les plus riches d’Europe sur le plan biologique. Zone d’étape, site d’hivernage ou lieu de reproduction pour les oiseaux d’eau, le marais de Brière est aussi un site d’une grande richesse floristique et qui possède une grande variété d’espèces aquatiques. On peut citer : la Thorelle (plante aquatique que l’on rencontre uniquement en Brière, dans les Landes de Gascogne et au Portugal), le Scirpe à nombreuses tiges, la Pesse d’eau, le Myriophille ou en encore l’Utriculaire. Parmi les nombreuses espèces d’oiseaux, on rencontre le Râle des genêts, la Gorge bleue, le Combattant varié (la Brière est le seul point de France où il niche), la Barge à queue noire, la Guifette Moustac, la Spatule Blanche

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

    Les villages de chaumières

    « Villages de Brière, quelques maisons sur le bord de la route, d’autres reculées au fond des placis, couvertes de chaume massif dont chaque toiture se soulève au milieu, formant comme l’arc d’un sourcil au-dessus de l’unique lucarne du grenier. » Alphonse de Chateaubriant dans ses carnets de voyage « Au pays de Brière ».

    La chaumière, avec sa fourrure de roseaux, constitue une composante fondamentale du paysage briéron dans lequel elle s’est ancrée dès le milieu du XVIIe siècle. Par nécessité, le Briéron s’est fait chaumier. Son travail au répertoire gestuel très large est devenu un art au point de s’élever au rang de « méthode briéronne ». Les chaumiers perpétuent aujourd’hui la tradition et signent d’un savoir-faire séculaire l’architecture originelle de la Brière.

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

    La Brière est la région de France où la densité de chaumières est la plus importante.

    Les 3000 toits de chaume qui ponctuent le sol de Brière sont autant de témoignages qui sauvent son habitat de la banalisation et affirment ses vraies racines.

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

    Cabanes pour la chasse aux canards

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

    Le petit canard est un leurre en plastique !

    Bassin d'origine : Brière

    Usage : pêche, petit transport

    Propulsion : perche, aviron, voile (occasionnellement)

     

         Le chaland de Brière est une barque spécifique à cette région de marais.

     

     


    2 commentaires
  • Comment bien faire pousser les tomates ?

    http://astucesdegrandmere.net/13-astuces-bien-faire-pousser-tomates/

     

     

    Si vous avez la chance d’avoir un potager ou un peu d’espace libre pour faire pousser de belles choses, il y a fort à parier que les tomates seront parmi les pousses les plus prisées et choyées par toute la famille. En effet, rares sont ceux qui boudent cet aliment frais que l’on peut utiliser de tant de manières, aussi bien crues que cuites. Mais pour pouvoir faire varier les plaisirs, il faut commencer par réussir à les faire pousser dans de bonnes conditions. Si vous souhaitez avoir de grosses tomates bien savoureuses et en plus grand nombre, prenez connaissance de ces quelques astuces qui feront la différence et vous donneront quelques clés pour réussir la culture.

    Lire la suite sur le lien .....

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

    Pauline (3 ans) voit les pieds de tomates cerises qui ont poussé dans un grand pot de fleurs , entourés d'oeillets d'inde pour chasser les pucerons :

    "Mamé, mamé tes fleurs sont devenues des tomates" !

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?


    10 commentaires
  •  

     

    Du coté du potager

    Des fraises et des pommes de terre

    Du coté du potager

     

    Du coté du potager

    des salades bien croquantes

    Du coté du potager

     

     


    6 commentaires
  •  

     

     

    Comment replanter le muguet en pot

    Par Emmanuelle Saporta
    Publié le 22/04/2015

    Un brin de muguet parfumé, c'est un vrai bonheur. Pour prolonger le plaisir, voici comment le replanter au jardin.

     Selon la région et le climat, le muguet fleurit en avril-mail. Mais pour le 1er mai, il est toujours prêt. Il va donner des petites baies en juin-juillet. Son feuillage va ensuite disparaître pour ressortir au printemps suivant.

     

    Comment planter le muguet

    Le muguet en vase, en fleur coupée, c’est bien mais ça ne dure pas longtemps.  Le muguet proposé en pot en terre cuite dure plus longtemps – 8 à 10 jours. Ce serait dommage de le jeter. Car dans le pot, il y a une griffe, c’est à dire la souche. Ce sont ces griffes qui donneront de nouvelles fleurs.

    Sinon, procurez-vous des griffes et plantez-les : soit au printemps pour une floraison l’année suivante, soit à l’automne pour une floraison le printemps suivant.

     

    Où et comment replanter le muguet en pot ?

    Si on a un jardin : il faut sortir délicatement le muguet de son pot sans trop agiter le tout. L'astuce : repousser la motte par le trou du fond du pot avec un crayon.

    • garder les feuilles – cela permettra au muguet de se régénérer
    • replanter le motte préparer le trou avant – pour ne pas endommager la motte.
    • choisir un emplacement à l’ombre ou à mi-ombre.
    • Le trou doit être quatre fois plus grand que la motte, sur 15 cm de profondeur environ. Il doit être bien ameubli car le muguet « trace » c’est à dire qu’il va s’étaler sous terre (il faut donc bien étaler la griffe au moment de la plantation). Utiliser un terreau de plantation normal si besoin de rajouter de la terre.
    • Arroser à la plantation,  ajoutez des feuilles mortes et des brindilles en couche paillage. Apporter du compost à l’automne.

    Des variétés au feuillage panaché

    • Muguet ‘Albostriata’ : feuillage strié blanc cassé
    • Muguet ‘Flore Pleno’ : fleurs doubles blanches
    • Muguet ‘Rosea’ : fleurs rosées
    • Muguet ‘Picta’ : fleurs avec des points rouges

    Attention, toxique !

    Attention à ne pas porter un brin de muguet à la bouche et à ne pas porter les doigts à la bouche après l’avoir manipulé. Le muguet agit sur le cœur et le rythme cardiaque. Attention, il est toxique pour les chiens.

     


     

     
     
     

     

       


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique