•  

     

     

     

     

     

     

    votre commentaire

     

     

     

    Si les hortensias de devant la maison sont bleus, sur le pignon ouest ils sont roses fushias !

     

     

     

    L'autre coté de la maison et ses hortensias rouges

     

     

     

    L'autre coté de la maison et ses hortensias rouges

     

    L'autre coté de la maison et ses hortensias rouges

     

     

     

    L'autre coté de la maison et ses hortensias rouges

    Un hibiscus

    L'autre coté de la maison et ses hortensias rouges


    1 commentaire


  • Quand je vous disais que mon jardin était habité par les fées et les korrigans !

    Je l'ai rencontré un prince dans mon jardin ..... Il me regardait avec ses gros yeux globuleux, énorme ! Mais un coup de baguette magique et il sera transformé en prince !

     

    J'étais entrain de désherber quand j'ai mis la main dessus ..... Quelle émotion, ca fait un drole d'effet au premier abord ! D'autant plus qu'il était caché sous les feuilles et mortes et couleurs de terre !

     

    Un prince dans mon jardin

    https://jardinage.ooreka.fr/astuce/voir/273152/le-crapaud-un-animal-utile-pour-son-jardin

     

     

    Le naturel est dans l'air du temps. Et pour se débarrasser des insectes qui pullulent dans votre jardin, qu'y a-t-il de plus naturel que de faire appel à une bestiole qui le faisait bien avant que le premier pesticide soit inventé ?

    Passé son aspect pustuleux, un crapaud dans votre jardin peut vous rendre bien des services.

    Généralités et variétés de crapauds

    Le crapaud est un amphibien anoure - c'est-à-dire privé de queue - et poïkilotherme (à sang froid). Il est démuni de dents, il ne peut donc pas vous mordre.

    Contrairement à la grenouille, dont il n'est pas le mâle, chacun appartenant à des espèces bien distinctes, le crapaud ne saute généralement pas, il marche. Il est ovipare et se reproduit dans le milieu aquatique. Cet amphibien est crépusculaire, voire nocturne.

    Durant la journée, il se cache sous des pierres, des rondins de bois ou dans un trou dont il ne sort que le soir venu. Il existe de très nombreuses variétés de crapauds parmi lesquelles :

    • le crapaud commun,
    • le crapaud vert,
    • le crapaud calamite,
    • le crapaud accoucheur,
    • le crapaud buffle,
    • le crapaud arboricole, etc.
     

    Que mangent les crapauds ?

    Les crapauds sont des auxiliaires de l'agriculture. Cela signifie qu'ils sont utiles dans les champs comme dans les jardins. Dès qu'ils ont atteint l'âge adulte, ils se nourrissent de :

    • limaces,
    • araignées,
    • insectes,
    • mollusques,
    • lézards,
    • lombrics,
    • plus rarement de petites grenouilles.

    Un abri pour crapaud dans son jardin

    Si vous souhaitez bénéficier de l'aide d'un crapaud pour lutter contre les nuisibles, les limaces et les araignées par exemple, construisez-lui un habitat afin qu'il se sente bien dans votre jardin.

    Sachez qu'il aime les petits coins humides et obscurs dans lesquels il s'abrite durant la journée. Pour lui confectionner un abri, vous pouvez utiliser :

    • quelques grosses pierres ;
    • des plaques d'écorces ;
    • un pot de préférence en grès qu'il suffit de retourner ;
    • de petites planches en bois non traité.

    Choisissez la solution qui vous convient le mieux et aménagez un abri pour crapaud en laissant une ouverture d'environ 5 cm. Le crapaud pourra ainsi aller et venir à sa guise et remplir à merveille son rôle d'insecticide naturel dans votre jardin.

    Bon à savoir : le crapaud est un fervent défenseur des salades, en jouant un rôle capital dans la régulation des invertébrés friands de ces feuilles vertes : limaces, vers de terre, chenilles, etc.

     


    2 commentaires
  •  

    Nous sommes au mois d'octobre bientot et le rosier grimpant planté avec Chloé cet hiver vient de voir une seconde floraison

     

    Le rosier grimpant de Mamé

     

     

    Le rosier grimpant de Mamé

     

     

     


    7 commentaires
  •  

    J'ai planté une treille

     

    J'ai planté une treille

     

    J'ai planté une treille


    15 commentaires
  • En chaland le long des canaux de la Brière

     Après la promenade en calèche, nous avons fait la promenade en chaland sur les canaux, mais in peu longue pour les enfants

    En chaland le long des canaux de la Brière

    Après la promenade en calèche nous avons parcouru les canaux de la Brière en chalands

     

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

    http://decouvrir-la-briere.fr/parc-naturel-regional-de-briere/

     

     

    Le Parc naturel régional de Brière

    Le Parc de la Brière

    Créé par décret interministériel le 16 octobre 1970, le Parc naturel régional de Brière est situé à quelques kilomètres de l’océan Atlantique, au cœur de la Presqu’île de Guérande. Il s’étend sur 55 000 hectares et 20 communes.

    A la recherche permanente d’un équilibre entre développement économique et protection de l’environnement, le Parc se donne pour mission de protéger, valoriser et animer ce territoire.

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

     

     

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

    Le marais de la Brière, paysage d’exception

    « C’était bien elle : dix mille hectares de silence et de nudité, un immense lotus bleu épanoui au milieu du cirque de l’atmosphère. » Ainsi s’exprimait Alphonse de Chateaubriant en découvrant la Brière pour la première fois.

    Milieu aquatique en constante évolution, les marais de Brière nous ont été transmis grâce au travail de générations de briérons qui y puisaient leurs moyens d’existence et de survie.

    Cette zone humide est aujourd’hui recensée parmi les plus riches d’Europe sur le plan biologique. Zone d’étape, site d’hivernage ou lieu de reproduction pour les oiseaux d’eau, le marais de Brière est aussi un site d’une grande richesse floristique et qui possède une grande variété d’espèces aquatiques. On peut citer : la Thorelle (plante aquatique que l’on rencontre uniquement en Brière, dans les Landes de Gascogne et au Portugal), le Scirpe à nombreuses tiges, la Pesse d’eau, le Myriophille ou en encore l’Utriculaire. Parmi les nombreuses espèces d’oiseaux, on rencontre le Râle des genêts, la Gorge bleue, le Combattant varié (la Brière est le seul point de France où il niche), la Barge à queue noire, la Guifette Moustac, la Spatule Blanche

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

    Les villages de chaumières

    « Villages de Brière, quelques maisons sur le bord de la route, d’autres reculées au fond des placis, couvertes de chaume massif dont chaque toiture se soulève au milieu, formant comme l’arc d’un sourcil au-dessus de l’unique lucarne du grenier. » Alphonse de Chateaubriant dans ses carnets de voyage « Au pays de Brière ».

    La chaumière, avec sa fourrure de roseaux, constitue une composante fondamentale du paysage briéron dans lequel elle s’est ancrée dès le milieu du XVIIe siècle. Par nécessité, le Briéron s’est fait chaumier. Son travail au répertoire gestuel très large est devenu un art au point de s’élever au rang de « méthode briéronne ». Les chaumiers perpétuent aujourd’hui la tradition et signent d’un savoir-faire séculaire l’architecture originelle de la Brière.

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

    La Brière est la région de France où la densité de chaumières est la plus importante.

    Les 3000 toits de chaume qui ponctuent le sol de Brière sont autant de témoignages qui sauvent son habitat de la banalisation et affirment ses vraies racines.

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

    Cabanes pour la chasse aux canards

    En chaland le long des canaux de la Brière

     

    En chaland le long des canaux de la Brière

    Le petit canard est un leurre en plastique !

    Bassin d'origine : Brière

    Usage : pêche, petit transport

    Propulsion : perche, aviron, voile (occasionnellement)

     

         Le chaland de Brière est une barque spécifique à cette région de marais.

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique