• Comment bien faire pousser les tomates ?

    http://astucesdegrandmere.net/13-astuces-bien-faire-pousser-tomates/

     

     

    Si vous avez la chance d’avoir un potager ou un peu d’espace libre pour faire pousser de belles choses, il y a fort à parier que les tomates seront parmi les pousses les plus prisées et choyées par toute la famille. En effet, rares sont ceux qui boudent cet aliment frais que l’on peut utiliser de tant de manières, aussi bien crues que cuites. Mais pour pouvoir faire varier les plaisirs, il faut commencer par réussir à les faire pousser dans de bonnes conditions. Si vous souhaitez avoir de grosses tomates bien savoureuses et en plus grand nombre, prenez connaissance de ces quelques astuces qui feront la différence et vous donneront quelques clés pour réussir la culture.

    Lire la suite sur le lien .....

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

    Pauline (3 ans) voit les pieds de tomates cerises qui ont poussé dans un grand pot de fleurs , entourés d'oeillets d'inde pour chasser les pucerons :

    "Mamé, mamé tes fleurs sont devenues des tomates" !

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?

     

    Comment bien faire pousser les tomates ?


    10 commentaires
  •  

     

    Du coté du potager

    Des fraises et des pommes de terre

    Du coté du potager

     

    Du coté du potager

    des salades bien croquantes

    Du coté du potager

     

     


    6 commentaires
  •  

     

     

    Comment replanter le muguet en pot

    Par Emmanuelle Saporta
    Publié le 22/04/2015

    Un brin de muguet parfumé, c'est un vrai bonheur. Pour prolonger le plaisir, voici comment le replanter au jardin.

     Selon la région et le climat, le muguet fleurit en avril-mail. Mais pour le 1er mai, il est toujours prêt. Il va donner des petites baies en juin-juillet. Son feuillage va ensuite disparaître pour ressortir au printemps suivant.

     

    Comment planter le muguet

    Le muguet en vase, en fleur coupée, c’est bien mais ça ne dure pas longtemps.  Le muguet proposé en pot en terre cuite dure plus longtemps – 8 à 10 jours. Ce serait dommage de le jeter. Car dans le pot, il y a une griffe, c’est à dire la souche. Ce sont ces griffes qui donneront de nouvelles fleurs.

    Sinon, procurez-vous des griffes et plantez-les : soit au printemps pour une floraison l’année suivante, soit à l’automne pour une floraison le printemps suivant.

     

    Où et comment replanter le muguet en pot ?

    Si on a un jardin : il faut sortir délicatement le muguet de son pot sans trop agiter le tout. L'astuce : repousser la motte par le trou du fond du pot avec un crayon.

    • garder les feuilles – cela permettra au muguet de se régénérer
    • replanter le motte préparer le trou avant – pour ne pas endommager la motte.
    • choisir un emplacement à l’ombre ou à mi-ombre.
    • Le trou doit être quatre fois plus grand que la motte, sur 15 cm de profondeur environ. Il doit être bien ameubli car le muguet « trace » c’est à dire qu’il va s’étaler sous terre (il faut donc bien étaler la griffe au moment de la plantation). Utiliser un terreau de plantation normal si besoin de rajouter de la terre.
    • Arroser à la plantation,  ajoutez des feuilles mortes et des brindilles en couche paillage. Apporter du compost à l’automne.

    Des variétés au feuillage panaché

    • Muguet ‘Albostriata’ : feuillage strié blanc cassé
    • Muguet ‘Flore Pleno’ : fleurs doubles blanches
    • Muguet ‘Rosea’ : fleurs rosées
    • Muguet ‘Picta’ : fleurs avec des points rouges

    Attention, toxique !

    Attention à ne pas porter un brin de muguet à la bouche et à ne pas porter les doigts à la bouche après l’avoir manipulé. Le muguet agit sur le cœur et le rythme cardiaque. Attention, il est toxique pour les chiens.

     


     

     
     
     

     

       


    3 commentaires
  •  

     

    Bienfaits :

    Légère (seulement 35 kcal/100 g) et rafraîchissante (elle est composée à 90 % d'eau), la fraise est pour tous, le fruit qui symbolise l'été. Riche en vitamines C, elle arrive à point nommé pour prendre la relève des agrumes dans nos assiettes. Valeurs nutritionnelles pour 100 g Protides 0,7 g Glucides 7 g Lipides 0,5 g Calories 35 kcal La fraise est en effet particulièrement intéressante pour son apport vitaminique, qui stimule nos défenses immunitaires.

    Il suffit d’une portion de 150 g (ce que l'on consomme habituellement) pour couvrir l'apport journalier recommandé (AJR) en vitamine C, soit 80 mg pour l’adulte. L'apport en minéraux est modéré mais diversifié et équilibré. Comme dans la plupart des végétaux frais, le potassium domine avec environ 150 mg/100 g ; le calcium est présent avec un taux non négligeable de 20 mg/100 g ; le fer avec 0,4 mg/100 g (avec du cuivre et du zinc qui facilitent sa bonne assimilation) ; le magnésium avec 12 mg/100 g... Attention cependant, la fraise fait partie des aliments "histamino-libérateurs" : sa consommation libère de l'histamine dans l'organisme, ce qui provoque chez un sujet prédisposé l'apparition de phénomènes de type allergique (urticaire notamment).

     

     

    Conservation:

    Choisissez les fraises rouges, sans tâches, bien brillantes et fermes. Ne les prenez pas forcément grosses (elles sont alors souvent gorgées d'eau) mais toujours bien odorantes. Plaisir gourmand mais fragile, les fraises sont à consommer dès leur achat.

    Conservez-les, dans leur barquette perforée et dans le bac à légumes du réfrigérateur, au maximum 3 jours si elles ne sont pas très mûres. Elles se prêtent mal à la congélation, aussi, si vous en avez beaucoup, faites-en plutôt des confitures ou des coulis.

     

    Dégustation:

    Préparez-les au dernier moment, en évitant de trop les manipuler et de les exposer à la chaleur. Lavez-les rapidement, sans les faire tremper, et ne les équeuter qu'après, sinon elles perdent de leur saveur et de leurs vitamines, et risquent de se gorger d'eau.

    Pour que leur parfum s'exhale mieux, n'oubliez pas de les sortir du réfrigérateur quelque temps avant de les déguster.

    Servez-les en dessert : nature, au sucre, à la crème fraîche ou à la chantilly, macérée au vin rouge, au kirsch ou au champagne !

    Les fraises entrent aussi dans la composition de salades de fruits, de pâtisseries (tarte, charlotte…) et de confitures. Sans oublier le fraisier, qui n'est pas que le nom de la plante qui produit les fraises, mais aussi celui d'un gâteau composée de 2 couches de génoises parfumées au kirsch, séparées par une couche de fraises et de crème au beurre.

     

    Histoire:

    La fraise n'est pas véritablement un fruit, seuls devraient porter ce nom les akènes (grains durs) disséminés à la surface de la fraise, et qui dérivent effectivement des ovaires de la fleur. La partie charnue ne correspond en fait qu'au réceptacle hypertrophié de la fleur. Les fraises étaient déjà appréciées des Romains, mais il s'agissait alors de fraises sauvages ou fraises des bois. Leur culture n'a vraiment commencé qu'à la Renaissance.

    Comme les framboises, les fraises ont été longtemps négligées des jardiniers qui n'y voyaient qu'un fruit bon à occuper les femmes et les enfants. La culture a permis d'obtenir des variétés à fruits plus gros, et surtout des saisons plus longues.

    Le jardinier de Louis XIV, La Quintinie, parvenait à en produire dans les serres de Versailles dès le mois de mai. Au 18ème siècle, de grosses fraises venues d'Amérique, de Virginie et du Chili notamment, ont été introduites en France et cultivées d'abord dans la région de Plougastel, en Bretagne. La culture de la fraise s'est généralisée au 19ème siècle et a donné naissance à plus de 600 variétés Familles Aujourd'hui, les fraises sont produites dans de nombreuses régions françaises : Sud-Ouest, Sud-Est, Vallée du Rhône, Val-de-Loire, Bretagne…

    Les fraises d'Espagne :

    http://entre-bretagne-et-roussillon.eklablog.com/les-fraises-espagnoles-scandale-ecologique-a64158813

    Présentes sur les marchés du début du printemps jusqu'à la fin de l'été, les fraises connaissent leur pleines saison en juin.

    Parmi elles :

    - La gariguette : elle représente plus de 20 % de la production française, c'est la première espèce à mûrir dans nos jardins. Elle convient bien aux plantations sous abri plastique. De forme légèrement allongée, elle pousse plus particulièrement dans un sol fertile, frais mais bien drainé et enrichi en matière organique.

    - La mara des bois : variété remontante, rouge brique, à chair tendre et de calibre moyen. Elle se récolte à partir de juillet. Son goût est proche de celui de la fraise des bois.

    - La selva : variété très rouge, virant sur le pourpre. Petite et ferme, cette fraise représente 12% de la production française . On la récolte de juin jusqu'à octobre, principalement en Rhône-Alpes,

     

    LA FRAISE DE PLOUGASTEL

    http://entre-bretagne-et-roussillon.eklablog.com/la-fraise-de-plougastel-a82562484

     

    J'ai planté des fraisiers

    J'ai planté quelques fraisiers, de la Charlotte qui a un petit gout de fraise des bois, et de la Gento

    J'ai planté des fraisiers


    2 commentaires
  •  

    LE LAPIN DE PAQUES

     

     Le lapin de Pâques doit son origine à une ancienne culture orientale. A l'origine c'était un lièvre de Pâques.

     

    On ne sait pas au juste quand le nom fut changé et pourquoi. Les lapins étant très prolifiques, ce symbole en est sûrement un d'abondance. .

     

    C'est en Allemagne qu'on associa pour la première fois le lapin de Pâques avec les oeufs de Pâques pour célébrer le printemps. Les enfants fabriquaient des nids de feuilles, de mousse ou d'herbe et les plaçaient dans le jardin. Ils croyaient que durant la nuit de Pâques, le lapin remplirait les nids d'oeufs multicolores.

     

    Au Texas, les gens continuent une autre tradition allemande, les feux de Pâques. Ils croient que le lapin de Pâques fait brûler les fleurs sauvages pour obtenir la teinture avec laquelle il peint les oeufs

     

                                                                 

     

      Le lapin de Pâques Pâques enfants :

     

    le lapin de Pâques (clique sur les liens pour voir leur définition sur yfolire.net)

     

    La venue du lièvre ou du lapin de Pâques est une tradition. Il est de coutume de préparer, la veille du dimanche de Pâques, un nid dans le jardin. On y dépose, la plupart du temps, une carotte. Il s'agit là d'un cadeau pour le lièvre de Pâques. Durant la nuit, le lièvre de Pâques va faire le tour de toutes les maisons afin de déposer des oeufs en chocolat et autres confiseries dans les nids.

     

    Les enfants sont ravis, à leur réveil, de faire la "chasse aux oeufs".

     

     

     

     

     

     

                 
       

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                         

     

    Bricolage facile avec des rouleaux de papier WC (on peut les remplir de petits oeufs de Paques)

     

                                 

     

     

     

     

     

     PAQUES, La saison des sorcières en Suède ...

     

     

     

    Photo "le routard.com, Pawilkowski, avril 2011)

     

     

     

      On pensait qu'elles partaient le jeudi rencontrer le diable sur la montagne bleue et qu'elles revenaient le samedi de Pâques. On tardait à allumer du feu car on disait que la première cheminée dont sortait de la fûmée était celle d'une sorcière et, on pouvait finir sur le bûcher Les gens faisaient tout ce qu'il pouvait pour se protéger des mauvais sorts :

     

    feu de joie, tir de coups de feu dans le ciel, symboles religieux à la porte...

     

    Maintenant les les enfants se déguisent en sorcières la veille de Pâques et vont faire la tournée de leurs voisins pour récolter des petits cadeaux. On continue à faire des feux de joie et au lieu de tirer dans le ciel, on fait exploser des pétards Le jaune est la couleur de Pâques et on vend énormément de narcisses à cette période de l'année pour décorer les maisons.

     

    On mange aussi beaucoup d'oeufs durs coloriés ainsi que des harengs, de l'agneau et du saumon

     

                                                            

            


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique