• La recette des madeleines des p'tits loups !

      LA MADELEINE, UN GOUTER POUR LES P'TITS LOUPS

     

     

     

     

    Une madeleine est un petit gâteau traditionnel lorrain aux œufs, en forme de coquillage, allongée ou ronde, originaire de Commercy. On la retrouve également en Espagne, ou elle fait partie intégrante de la cuisine, elle aurait été rapportée en Espagne par les Français lors des pèlerinages à Saint Jacques de Compostelle, et se serait alors répandue dans tout le pays.

     

     Origine:

    La madeleine de Commercy porterait le prénom d'une jeune soubrette de Commercy, Madeleine Paulmier, servante de la marquise Perrotin de Baumont, qui en 1755, fabriqua ces gâteaux pour le duc viager Stanislas Leszczyński. Cette tradition lorraine s'est prolongée jusqu'à nos jours.

    Selon d'autres sources incertaines, la madeleine remonterait à l'origine du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, où une jeune fille nommée « Madelaine », aurait offert aux pèlerins un gâteau aux œufs, moulé dans une coquille Saint-Jacques (qui est l'emblème du pèlerinage).

     

    Histoire:

     Depuis la fin du XIXe siècle, jusqu'à la veille de la Seconde Guerre mondiale, les voyageurs du chemin de fer qui passaient par la gare de Commercy se pressaient aux portières des wagons, afin de contempler le spectacle insolite des vendeuses de madeleines portant de grands paniers d'osier aux marques bien apparentes et qui circulaient au milieu de la foule en gare de Commercy, en criant aussi fort qu'elles pouvaient le nom de la fabrique qu'elles représentaient. Ce spectacle très attendu, coloré et bruyant était unique sur l'ensemble du réseau ferré français. Ce fut un dur métier pour ces femmes, tenues de vendre le maximum de boîtes dans un minimum de temps, mais cela contribua à la popularité de la madeleine.

     

    En France:

    En France, la madeleine est souvent présente durant le goûter des enfants ou la pause café en entreprise. Symbole de convivialité (le fait de « tremper sa madeleine » va de pair avec le fait de converser autour d'une boisson chaude), elle a fait la réputation de la ville de Commercy, en Meuse, où elles sont fabriquées depuis le XVIIIe siècle.

    http://cuisine.journaldesfemmes.com/recette/1008537-madeleine-a-la-fleur-d-oranger

     

     Recette proposée par Mamanpatisse

    La fleur d'oranger apporte un goût de légèreté

    Ingrédients / pour 10 personnes :

    150 g de farine

    120 g de sucre

    100 g de beurre mou

    2 oeufs

    2 cuillères à soupe de fleur d'oranger

    1 cuillères à café de levure chimique

    2 cuillères à soupe de lait

     

    Réalisation:

    Difficulté Préparation Cuisson Repos Temps Total Facile 5 mn 10 mn 30 mn 45 mn

     

    Préparation:

      1 Mélangez le sucre et les oeufs jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

    Ajoutez la farine,le lait,la levure, la fleur d'oranger ainsi que le beurre.

    2 Mettez au réfrigérateur pendant 30 minutes.

    3 Beurrez le moule à madeleines et remplissez les empreintes d'une cuillère à soupe de la préparation.

    Pour finir Enfournez à 220°C pendant 5-10 minutes.

     

     En France, la madeleine est souvent présente durant le goûter des enfants ou la pause café en entreprise. Symbole de convivialité (le fait de « tremper sa madeleine » va de pair avec le fait de converser autour d'une boisson chaude), elle a fait la réputation de la ville de Commercy, en Meuse, où elles sont fabriquées depuis le XVIIIe siècle. Il existe en France plusieurs maisons spécialisées dans la production de madeleines :

    la madeleine St Michel, la marque la plus vendue en France

    la madeleine Bijou, commercialisée à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne), Limoges (Haute-Vienne) et Brive (Corrèze). La maison Bijou a été créée en 1845.

    la madeleine Bébé, commercialisée à Saint-Yrieix-la-Perche, Limoges et Bellac (Haute-Vienne).

    La madeleine Bébé s'est implantée à Saint-Yrieix dans les années 18702.

    la madeleine de Liverdun, commercialisée à Liverdun (Meurthe-et-Moselle), par la famille Chenel depuis le début du XXe siècle .

    la madeleine de Stenay, commercialisée à Stenay (Meuse) par la maison Baumaux.

     

     

    Madeleines espagnoles

     

    La madeleine de Proust:

    : Du côté de chez Swann (partie 1), sur Wikisource

    L'écrivain Marcel Proust fait intervenir la madeleine dans une scène (intérieure) célèbre de son œuvre À la recherche du temps perdu, dans le premier volume du roman Du côté de chez Swann. Le gâteau, trempé dans une tasse de thé, devient brusquement déclencheur non du simple souvenir, mais du fait de ressentir quelques instants une scène de son enfance.

    La madeleine de Proust est devenue une métaphore souvent évoquée en France comme dans d'autres pays. Les brouillons du roman révèlent qu'à l'origine, c'est une tranche de pain grillé qui aurait dû être trempée dans le thé : cela apparaît notamment dans Jean Santeuil.

     

     


     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Avril à 08:47

    la madeleine j'adore j'ai ai tellement fais pour mes enfants, ils sont partis avec les moules et à chaque fois que je rachète des moules les madeleines partent les moulent aussi, je vais en racheter et les cacher comme cela je ne me ferai plus avoir

    bises amicales et merci pour tout ces renseignements

    lyly

    2
    Jeudi 20 Avril à 10:51

    Mais pas seulement pour les p'tits loups les grands aiment aussi !

    Bisous et bonne journée

    MITOU

    3
    Jeudi 20 Avril à 15:01

    Hum j'essayerais volontiers ta recette  .Tu m'a donné envie !

    Bises bon Jeudi  

    4
    Vendredi 21 Avril à 13:47

    les madeleines pour les petits et les grands ,avec des bonnes fraises ,un dessert complet.bon week-end.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :